Une conférence d'ouverture était organisée à l'Institut français de Douala le 5 octobre, avec Henriette Ekwe (journaliste), Hervé Yamguen (artiste), Pr. Annette Angoua Nguea (critique de cinéma et directeur de l’Institut des beaux-arts de l’Université de Douala à Nkongsamba), Lionel Manga (écrivain), Christian Etongo (artiste et performeur), Sadrak Pondi (rappeur) ainsi que Duval Fangwa, (modérateur).

Une exposition collective co-commissariée avec Sylvie Blocher, Hervé Yamguen et Hervé Youmbi sera présentée au centre d'art doual'art du 28 octobre au 22 novembre 2017.

Elle réunira des œuvres de Soufiane Ababri, Alfredo Coloma, Badr El Hammami, Cléophée Moser, Jean-David Nkot, Caroline Trucco et Hua Yang, avec la collaboration de : Brice Bamy Jantou, Aurelie Djiena, Ernest Dizoumbe Oumarou, Fabrice Ekandjoum Mbangue, Josue Elong, Daniel Onguene et Louise Sombga. Vernissage le 27 octobre à partir de 18h.

« À l’ère de la fermeture des frontières, du tri par les grandes puissances des corps jugés dignes de les traverser, des mutilations et des meurtres commis quotidiennement par ces barrières érigées pour séparer les riches des pauvres, les civilisés des non-civilisés, à l’ère des replis identitaires et du métissage considéré comme un fléau, il est vital d’imaginer des mondes en mouvement. Les repenser, comme des champs s’ouvrant aux autres. Le déplacement nous oblige à défaire nos déterminismes, nos places assignées, nos manières de percevoir ce qui nous entoure, de produire. Non pas le déplacement en lui-même, mais le fait de se mettre en position d’être déplacé, fragile, en éveil. Suspendre nos codes de langage(s), de comportements, de représentations, de circulation, de pratique des espaces, de morales, de pouvoirs. C’est cette expérience qu’ont éprouvée les artistes de Moving Frontiers – Do and undo / Faire et défaire, venus de Bolivie, du Maroc, de France, de Chine et du Cameroun. Cette exposition collective se veut une façon ténue d’interroger la fluidité des frontières et la possibilité de produire, de réfléchir ensemble, de tenter d’autres choix. Et, finalement, d’arriver à vivre dignement. » Sylvie Blocher, Antoine Idier, Hervé Yamguen, Hervé Youmbi.

Conférence, 5 octobre 2017 | Invitation au vernissage, 27 octobre 2017 | Feuille de salle et présentation des œuvres | Dossier de presse

Le site de Moving Frontiers